Notre méthodologie de travail

Cette méthodologie a été élaborée principalement par Eric Lemaître, socio-économiste de profession qui s’est engagé avec enthousiasme et bénévolement, sur ce projet début mars 2021. La Fédération Nationale des AFP est pleine de gratitude pour le travail qu’il a fourni témoignant aussi des grandes qualités de cœur. Éric est décédé brutalement des suites de la COVID le mercredi 14 avril 2021.

Par famille, comme nous l’avons rappelé précédemment, nous entendons appréhender tous les types de familles qui composent la vie d’une assemblée, toutes les origines sociales ou géographiques,(France et Régions d’outre-mer) tous les types de parcours de vie (femme seule [ou homme] avec enfant(s,) foyer recomposé, personne seule sans enfants, personnes de plus de 65 ans vivant en couples ou seules.

La grande difficulté de cette enquête est l’échantillonnage compte tenu de l’absence de tout référentiel concernant la population enquêtée ou de toute enquête déjà référencée sur le sujet. Il conviendra de fait de remonter un maximum d’adresses familles en s’assurant de la qualité des sources qui ne soient pas focalisées sur les seules remontées des AFP locales pour éviter des biais trop importants. Nous proposons au paragraphe alinéa ‘5’ une méthode d’investigation qui pourrait être relayée par toute instance partenaire des AFP.

La méthodologie de l’enquête reposera en grande partie sur le recrutement des familles consentantes et volontaires auprès desquelles le sondage sera administré. Le souhait est de disposer d’une base très large et autant que possible hétérogène (tous les types de familles) représentative des familles composant les assemblées protestantes évangéliques. Notre souhait est d’obtenir un éventail aussi large que possible quant aux sources pour obtenir ces adresses mail. 

La communication et l’information auprès des assemblées, des œuvres sont les clés de voûte de l’enquête nationale [un aspect déterminant]. Il importe de rappeler l’importance des enjeux concernant ces enquêtes sociologiques. Ces enjeux seront rappelés par les responsables des œuvres ou associations partenaires des AFP et des AFP Locales qui interviendront auprès de leurs assemblées pour motiver les inscriptions à cette enquête nationale.

Les adresses mail [objectif : collecter 3000 mails et 400 adresses mail de responsables d’assemblées] seront centralisées par les seuls représentants des AFP locales ou les œuvres ou associations représentatives du monde protestant évangélique [attestant] désignées partenaires des AFP. 

Nous proposons deux formules de collecte et de retranscription des adresses qui peuvent être parfaitement complémentaires.

  1. Première formule :  Formule consultation
  2. Deuxième formule : Formule inscription 

Il semblerait très pertinent d’associer à l’enregistrement des adresses mail, de compléter l’enregistrement avec deux ou trois questions pour s’assurer de l’hétérogénéité des familles notamment concernant l’âge des participants, la situation familiale ‘marié, veuf, célibataire avec ou sans enfants, origine géographique et courant ecclésial …’

Un expert  compilera les données [adresses mail] via le logiciel EXCEL puis finalisera les données mail dont il garantit un usage parfaitement déontologique et détruira ces données des adresses mail à la fin de l’enquête et à la demande de la Fédération nationale des AFP. Cette destruction sera certifiée. 

Un expert, nommé par la fédération des AFP, compilera les adresses mail et constituera la base de données dont il garantira scrupuleusement la conservation des données dans le seul seul but d’enquêter au seul profil des AFP commanditaire de l’enquête.

L’enregistrement auprès de la CNIL est obligatoire, nous rendrons compte des buts de l’enquête, de la méthode de sondage requise, des modalités d’enregistrement et de collecte des adresses mail et de l’anonymisation certifiée des données. Un expert qui connaît ces procédures se chargera de l’inscription de cette enquête auprès de la CNIL.

L’enquête est fondée sur une double démarche :

  1. La première : nous exploitons les premières données associées aux entretiens qualitatifs conduits par la sociologue Séverine Matthieu, ces données inspireront la conception de questions qui permettront de quantifier des opinions, des attitudes explorées dans la démarche qualitative 
  2. La deuxième : nous associerons également des équipes de binômes ou de trinômes émanant de familles membres des AFP qui se questionnent sur les besoins d’informations, formalisent leurs demandes.

Un groupe d’experts reformulera les demandes et les besoins d’informations dans un langage très accessible afin de susciter un vif intérêt pour apporter les réponses à cette enquête. Il proposera un formulaire d’enquête qui sera pré-testé auprès de familles à des fins de compréhension de l’enquête et de clarté relativement aux questions posées.

Le questionnaire sera paramétré et codifié puis testé en ligne dans les conditions de son envoi. Le test sera effectué par les concepteurs de l’enquête puis par trois relecteurs qui apporteront les nouvelles remarques afin d’ajuster l’enquête en ligne, de l’amender éventuellement ou de suggérer de nouveaux items. Après la prise en compte des observations, le report éventuel des suggestions remontées, nous considérerons le questionnaire finalisé et prêt pour l’envoi. La présidente des AFP donnera alors son accord pour le lancement de l’enquête suivi d’une information relayée sur le site des AFP et les sites partenaires.

Un baromètre sera tenu régulièrement afin de donner les premières tendances, affichera les principaux indicateurs et restituera quelques verbatim qui expriment des points de vue interpellants.

Seront associés à ce travail des experts en termes d’analyse de données référencés sur ce projet d’étude pour extraire des enseignements riches. 

Concernant l’échantillonnage, nous indiquerons les limites éventuelles au plan méthodologique.

Nous ne chercherons pas à produire seulement des données globales mais à décrire des types de vécus, de positionnement.  Nous chercherons à comparer des représentations de la famille en fonction des hétérogénéités des profils sondés. Nous ne réduirons pas l’enquête à un simple sondage  qui globaliserait des tendances et écraserait les particularismes des familles, les spécificités des lectures et des regards. 

Un rapport de synthèse sera produit qui sera précédé de l’affichage des premiers indicateurs remontés au fil de l’eau en y associant à leur lecture le terme de faisceau d’indices lorsque nous souhaitons un certain recul avec l’affichage des informations.